20 novembre 2010

Deux



On les appelait les Siamoises. Pourtant elles n'étaient même pas soeurs. Juste meilleures amies du monde. On ne voyait jamais l'une sans l'autre. Jamais l'une sans le bras de l'autre posé sur son épaule. Siamoises. Attachées, collées, inséparables. Toujours en train de parler à voix basse, de regarder dans la même direction.
Jusqu'au jour où l'une a voulu suivre une fourmi des yeux quand l'autre a préféré observer le vol d'un oiseau. Jusqu'au jour où elles ont compris qu'elles ne voulaient pas toujours voir la même chose en même temps. Jusqu'au jour où elles ont compris qu'elle n'était pas exactement la même personne. Qu'être ami n'empêchait pas d'être soi-même.

(Illustration Csil)

6 commentaires:

fées et gestes a dit…

Magnifique illustration, et histoire touchante.
J'aime beaucoup!

Séverine Vidal a dit…

joli !

elfie a dit…

Ce petit texte en dit long... très joliment illustré.

Sardine a dit…

C'est beau...

catibou a dit…

Et oui, il en faut parfois du temps pour être soi-même ! Bien dit ! Et superbes illustrations...

Fabien a dit…

Superbe histoire de poche! Autant sur l'illustration que sur le texte et le fond! je suis fan...