22 novembre 2010

Albert la poussière



Albert était un monstre au grand coeur. Toujours partant pour un câlin. Toujours prêt à serrer quelqu'un dans ses six bras. Toujours en quête d'amour.
Seulement, Albert n'était pas plus grand qu'un grain de poussière. Personne ne pouvait le voir. Et il était donc bien difficile pour lui de trouver l'élue de son coeur. C'est pourquoi il décida d'inventer une potion pour devenir plus grand. Après des centaines de mélanges ratés, il finit par réussir et but aussitôt sa potion.
Il poussa comme un champignon jusqu'à atteindre la taille d'un enfant de sept ans. Heureux, il se précipita vers la première petite fille qu'il rencontra. Elle sortait tout juste de l'école et rentrait chez elle, cartable sur le dos.
Dès qu'elle le vit, la petite fille prit peur et s'enfuit en criant "au secours". Albert resta sans voix, les six bras grands ouverts. Et il comprit soudain la triste vérité : un monstre de la taille d'un grain de poussière n'a aucune chance d'être remarqué, mais au moins, il ne fait peur à personne.

(Illustration Julie T)

7 commentaires:

Julie a dit…

Pauvre Albert la poussière! (Et son nom lui va d'autant mieux que c'est un monstre de pastel, donc poussiéreux!)
Cette histoire de poche me donne envie de la lire en format de valise!

Merci beaucoup, m'dame!

Sardine a dit…

Dure, dure la vie de monstre...
Et pourtant, il est tellement craquant l'Albert de Julie. Bravo à toutes les deux!

Gwendoulash a dit…

super Albert , moi je le veux bien chez moi

Élice a dit…

beuh ! il est trop chou ce Albert ^^
il est zoomé en combien là ? hihi
j'aime beaucoup tes dessins à la poussière Julie !
Pauvre Albert quand même, Anne-Gaëlle tu lui réserve un triste destin. Mais j'aime bien le ton de cette histoire !
Bravo encore une fois à toutes les deux !

Estelle a dit…

Ho... Pauvre trop grand Albert. Moi je eux bien lui faire un câlin, il a l'air tellement gentil !

Sardine a dit…

Arrrrgh! Arrrrgh!
Mon histoire de poche! Vite! l'heure est passée, je suis en manque!
Arrrrrrrrrgh!

anne-gaëlle a dit…

désolée... comme indiqué à gauche, je n'ai pas pu mettre en ligne l'histoire d'hier !!... Mais tout à l'heure, promis, histoire de poche continue ;-)