16 octobre 2010

Dans mon cartable



Depuis que j'emmène Bertrand à l'école, je m'ennuie beaucoup moins. Je l'entends qui ronronne dans mon cartable et de temps en temps je passe ma main entre les cahiers pour sentir sa fourrure épaisse. C'est rassurant. Ça m'évite de penser aux mauvaises notes et au passage devant le tableau.
Les premiers jours, Bertrand restait sagement au fond du cartable. Il dormait là, comme il aurait dormi n'importe où. Et puis il s'est mis à vouloir jeter un oeil dans la classe.
Et ce matin, il a même voulu descendre du cartable. J'ai fini par lui autoriser un tour rapide entre les tables mais en lui faisant jurer de se faire tout petit. Enfin j'ai ajouté, parce que je connais ses talents de chasseur : "et si tu attrapes une souris, ne la dépose surtout pas aux pieds de la maîtresse".

(Illustration Fabien Doulut)

4 commentaires:

Gwendoulash a dit…

je campe depuis une bonne demi heure ici pour choper l'histoire du samedi !
et me voilà rassasiée jusqu'à lundi ,Merci !!

Sardine a dit…

Aaaaaaah!
Elle a raison Gwendoulash : ça va mieux!

anne-gaëlle a dit…

un bon Bertrand pour le week-end, et hop, on n'a plus faim !

Fabien a dit…

J'adore! ça colle super bien; et très bon choix du prénom, Bertrand, ça lui vas à ravir! Merci beaucoup pour ce choix de dessin.