21 septembre 2010

Les souliers vernis


Cette nuit j'ai rêvé que j'étais un chat siamois. J'avais gardé mes souliers vernis pour ne pas oublier qu'en vérité j'étais une petite fille. Pour ne pas me perdre en route comme cela m'arrive parfois quand je rêve.
Devant moi, des poissons aux nageoires papillons passaient sans faire de bruit. Comme j'étais un chat, je cherchais une façon de les attraper. Voyant que mes souliers vernis m'empêchaient de sortir mes griffes, je les ai enlevés. Alors j'ai oublié que j'étais une petite fille. Quand je me suis réveillée, les poissons avaient disparu. Et j'étais allongée sur la branche d'un arbre, ma queue balançant dans le vide.

(Illustration Delphine Vaute)

8 commentaires:

Gwendoulash a dit…

ça en jette !!! j'aime vraiment l'histoire et sa si jolie fin

valy a dit…

J'aime bien!

Agnès a dit…

ouah!!!!!
c'est superbe!
et j'aime la chute!

Élice a dit…

ce texte est très joli, onirique et poétique, comme l'image... J'espère que les histoires de poche vont continuer un moment encore ^^ parce qu'on est surpris chaque jour, à l'heure du goûter. C'est très varié, autant dans les illustrations que dans les textes, et c'est ce rend le projet aussi riche !
Bonne continuation !

Sandrine a dit…

L'illustration est superbe et l'histoire lui va si bien !
La chute est très belle, elle prolonge le rêve et le mystère.

PampleVal a dit…

Comme Sandrine, je craque, et pour l'illustration, et pour le texte, onirique et digne de Lewis Caroll, Bravo

fées et gestes a dit…

Wouah!!! Ell est magnifique cette histoire!!!!et l'illustration grandiose!!!!

Hajnalka Cserháti, Ojni a dit…

Trés excitant!