22 septembre 2010

L'empereur des CE1



Moi je suis un dur de dur. Plus dur qu'un oeuf qui a cuit vingt minutes. Faut pas m'empêcher de passer dans la cour. Sinon, gare à la bousculade. Le ballon, c'est moi qui l'ai, et c'est moi qui mets les buts. C'est comme ça. Si on n'est pas content, on va jouer ailleurs. Je suis le roi de la cour, le chef de la cantine, l'empereur des CE1. Le soir, je rentre tout seul à la maison. Sur le trottoir je shoote dans les marrons, j'écrase les canettes qui traînent.
Ensuite, à la maison, je me repose enfin. Je desserre les poings et les mâchoires. Je m'enferme dans ma chambre, je sors mes crayons de couleur. Et je dessine des arcs-en-ciel, des rivières, des forêts pleines de soleil. Enfin je soupire en ouvrant mon tiroir plein de ces endroits paisibles où je n'irai jamais.

(Illustration Ojni)

8 commentaires:

Élice a dit…

Première image en noir et blanc ! Le ton du texte colle parfaitement à ce que renvoie cette petite tête de caïd qui nous regarde de haut. Quoi tu m'cherches ? C'est vraiment chouette... et ça donne des frissons... !

Sandrine a dit…

Enfin, une illustration d'Ojni ! J'aime bien l'ambivalence que tu as donné à l'expression de ce gamin : le côté dur à cuire et la douceur des endroits paisibles qu'il dessine... On le regarde autrement maintenant.

Du mot à feuille a dit…

Encore un très beau duo.
Superbe adéquation entre le texte et l'illustration.

Gwendoulash a dit…

oui absolument , il est rigolo son nez ...

Séverine Vidal a dit…

mais si, il ira, bien-sûr qu'il ira !!!

estelle* a dit…

wouahhh ojni, il m'fait rire ton empereur ! bravo toutes les 2....

lionel larchevêque a dit…

Super ! On dirait mon fils, empereur universel du côté obscur de la cour de maternelle...

PampleVal a dit…

J'adore, c'est tellement vrai...