7 décembre 2010

Les poissons volants




"Cette fois, mes parents me croiront", pensa Nina. Et elle continua à reculer tout doucement pour ne pas effrayer les poissons. Ce morceau de brioche semblait vraiment les attirer. Ils l'avaient suivie de l'océan jusqu'à la maison, d'abord nageant, puis volant.
"Cette fois, ils me croiront, vraiment", continua à penser Nina, approchant du salon. "Ils verront de leurs yeux que les poissons volent quand ils ont faim. Et que je n'ai rien inventé, l'autre jour."
Puis, au moment d'entrer dans la pièce où se trouvaient ses parents, les poissons juste devant elle, Nina annonça, d'un air victorieux : "A qui le ventre est affamé, poussent des ailes !"

(Illustration Romain Laforet)

3 commentaires:

annette.boisnard a dit…

...J'aime beaucoup la mise en page de l'illu!!!

Sardine a dit…

:)

Julie a dit…

Quelle chouette illu! J'ai passé un certain temps avant de lire l'histoire tellement j'ai été happée par l'image! Je me suis retrouvée dans ce couloir, à observer cette petite fille et ses poissons, les lettres qui traînent, le carrelage et la tapisserie... C'est fou ce qui se dégage de cette image pour moi!
L'histoire est très chouette aussi, Anne-Gaëlle! Et puis ça me rassure, je n'hallucine donc pas lorsque je vois des poissons à ma fenêtre.