9 décembre 2010

Le garde-chasse ridicule



Il était une fois, dans une forêt de sapins, au pied de la montagne, un garde-chasse qui s'appelait Saturnin.
Saturnin était un homme mais avait l'âme d'un enfant. Chaque matin, il partait à la chasse au cerf, non avec un fusil, mais avec un filet à papillons. Car il avait beau être garde-chasse, Saturnin détestait ceux qui effrayaient les animaux. Et haïssait les chasseurs.
Pour attirer le cerf, il se coiffait d'un chapeau à bois, pensant ainsi que l'animal le prendrait pour l'un des siens. Il avait également fabriqué une corne spéciale qui chuchotait des mots doux. 
Bien sûr le cerf n'était jamais bien loin. Et aurait bien voulu un jour être l'ami de Saturnin. Mais les sapins et les montagnes riaient tellement de bon coeur devant l'accoutrement du garde-chasse, qu'il n'osait pas s'approcher. Car un cerf ne peut se permettre d'être ridicule. Même s'il a besoin d'un ami.

(Illustration Flambi)

10 commentaires:

Gwendoulash a dit…

haaa j'aime beaucoup
c'est pas Même s'il a besoin d'un ami ?
ou Mais s'il a besoin d'un ami trois petits points (de suspension , je crois les points)

Un Palmier dans la Cour a dit…

...tout pareil pour le "même" peut-être ...(c'est ça de jeter l'éponge après tu glisses dessus, c'est malin!) ) et c'est vrai que ses gambettes aussi elles sont bien ridicules au garde-chasse! ...au fait ce serait amusant de compter : tu n'as pas écrit beaucoup d'histoires de poche qui commencent par "Il était une fois" il me semble... et puis j'aime bien les bouts de scotch sur les perso & la montagne! hihi

anne-gaëlle a dit…

oh oui, une faute, vous avez raison, je change mon "mais" en "même", donc !

anne-gaëlle a dit…

et pour le "il était une fois", en effet, je me suis dit que ça avait finalement été assez rare, dans les histoires de poche ;-)

Séverine Vidal a dit…

trop trop trop bien !! Du Flambi pur jus, c'est dire si ça coule de source !
bravo !!!

Sardine a dit…

ha! ha! J'aime beaucoup "Car un cerf ne peut se permettre d'être ridicule"...

flambi a dit…

C'est vraiment super de réussir à mettre de si sublimes mots qui bout à bout font une vraie histoire "tip-top délirante".
Je te tire mon chapeau pour l'adresse avec laquelle tu racontes des histoires à partir de seulement un dessin.

Mille bravo

élice a dit…

je suis fan de l'illus de flambi...
je suis même amoureuse de l'illus de flambi... !
et dire que les histoires de poches sont bientôt terminées... raaa, c'est là qu'on les savoure le plus ;-)

lionel larchevêque a dit…

" Car un cerf ne peut se permettre d'être ridicule. "

Absolument.
:-)

anne-gaëlle a dit…

Oui, Lionel, je crois que Flambi brise tous les tabous !!!