30 août 2010

Marion n'ose pas



Tous les jours je passe par là en rentrant de l'école.
Tous les jours je m'arrête devant le passage piéton et je me répète "Ne pas traverser... Ne pas traverser...".
Tous les jours j'entends maman me dire "Marion, pas de bêtise, et pas de sucreries !"
Tous les jours je sens pourtant mes jambes devenir molles devant les gâteaux à la crème et les madeleines au chocolat.
Tous les jours je rêve devant ce magasin rouge. Je reste là et j'invente des pâtisseries extraordinaires en fermant les yeux. Comme la boule de pâte d'amande géante recouverte de chocolat fondu et de crème chantilly que j'ai appelée "la montagne merveilleuse".
Tous les jours j'ai les mains moites d'avoir trop serré mon argent de poche.
Et tous les jours, tous les jours sans exception, je rentre chez moi en pensant "c'est décidé, demain, je désobéis". 

(Illustration Susanna Rumiz)

17 commentaires:

Hajnalka Cserháti, Ojni a dit…

Alors á demain! ;)

Agnès a dit…

Je suis fan des illus de S.Rumiz!
Et bravo encore à toi pour ce texte!

Du mot à feuille a dit…

Oui vite à demain pour voir si elle désobéit cette petite Marion.
Mais je suis sûre que tu nous feras languir plusieurs jours avant que l'on sache si elle a craqué !

Sardine a dit…

Comme Ojni : à demain!

anne-gaëlle a dit…

mmm je sens que cette histoire de poche là fait moins se soulever les foules ;-) Ça peut pas marcher à tous les coups, hein ;-) En tous cas c'est pas faute d'adorer les dessins de susanna !

valy a dit…

En grande gourmande, je comprends la petite Marion!

zen a dit…

Quelle belle illustration ! J'adore ce que tu fais Susanna ! et c'est vrai qu'on a envie de tourner la page, de voir encore une autre image, et de lire la suite de l'histoire...

susi a dit…

thank you guys!and thank you anne-gaëlle for this beautiful story!!!

Marie-Laure A a dit…

Magnifique illustration Susanna !
Et cette histoire donne vraiment envie d'en lire un peu plus, même si déjà, on a gagné un ptit sourire.
Halala, oui...Demain,je désobéis aussi et je reviens lécher la vitrine.

Nicolas Gouny a dit…

belle illustration et chouette histoire :)

achel a dit…

Pas d'accord : elle explore une autre branche du récit.
Déjà c'est la première à la première personne...
Et puis la plus longue...
On sent que tu te prêtes de plus en plus au jeu, veut en dire plus, nous faire plus rêver (à des pâtisseries extraordinaires...).
Peut être qu'elle manque un soupçon de légèreté (forcément, entre chocolat et chantilly...) ?
C'est aussi la difficulté du projet : côté écrivain comme côté lecteur : ne pas se répéter (dans les compliments dithyrambiques, pour les lecteurs).

Mais moi j'adoooooooooore la fin.
Les fins c'est ce qu'il y a de plus dur à écrire (et de plus chouette quand c'est si bien fait !)

A suivre, donc (avec gourmandise)

Tinamour a dit…

Super concept et quelle diversité !!!! Top !

anne-gaëlle a dit…

merci encore pour ces commentaires qui donnent la pêche !!! Et à tout à l'heure (heure du goûter !) pour la prochaine histoire de poche... ;-)
--un merci tout particulier à Achel pour ses commentaires toujours si élogieux et constructifs :-)

PampleVal a dit…

J'aime beaucoup l'inversion faite ici... en général, on fait quelque chose qu'on ne devrait pas faire, en se disant, "c'est sûr, demain, j'arrête"...
Et pour rejoindre Achel, je trouve tes fins absolument extra !

catibou a dit…

L'illus est génial et le texte lui va comme un gant !

Baptistine a dit…

L'illustration est fabuleuse et l'histoire lui va si bien. J'aime beaucoup celle-ci!

Suana a dit…

Fabuleux!